dimanche 26 juin 2016

L'avenir du métro

Le web regorge de gens qui imaginent comment pourrait être l'avenir. Ce travail d'imagination s'applique aussi au métro de Montréal.

Mais, d'abord, j'aimerais reprendre cette image du site (qui ne semble plus entretenu) de Marc Dufour, qui montre comme la Commission de Transport de Montréal voyait l'avenir (en fait, 1982) un an après l'inauguration du métro. Cette carte est la forme colorée d'un plan noir et blanc de l'époque.



Comme cette image est peu lisible, même à l'agrandissement maximal permis par Blogger, voici un lien vers une version PDF. C'est la première fois que je fais cela; j'espère que ça marchera

Neuf lignes, plus de 100 stations et un cauchemar pour les daltoniens! Bien entendu, ce programme d'expansion n'est plus concevable, les lignes verte et orange/dorée ayant connu des rallongements différents de ceux envisagés à l'époque.

Place maintenant aux œuvres de pure imagination. La première est un réseau, somme toute, possible. On remarquera l'aspect politically correct de remplacer le nom de la station Lionel-Groulx.

Le principal problème serait que la ligne bleue continuerait de se décharger presque uniquement dans la ligne orange, déjà surchargée.

Les deux autres, du même auteur, sont autrement plus flyées. On aurait alors un réseau s'étendant à toute la grande région montréalaise, avec ou sans réseau de surface (ce dernier étant représenté par du pointillé). À vous de rêver.

Il s'agit d'une vision pour 2050...




Ces trois cartes sont publiées sous la licence CC BY-NC-SA 3.0. La première  
est l'œuvre de Chris Gutzman, et les deux autres, de Thomas Jonkajtys. Sources: 1, 2 et 3.

8 commentaires:

  1. J'aime bien l'avant dernière carte, avec la ligne rouge qui va jusqu'à l'aéroport et qui coupe le Mont-Royal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus, elle reconnait que tout n'a pas à être sous terre.

      Supprimer
  2. Mon fils dit détester les lignes qui partagent un même point de départ/arrivée (comme dans l'ile des Sœurs de la première carte) ou qui partagent plusieurs stations (comme les lignes vert pâle et orange, à Laval, dans la dernière carte). Qu'en pensez-vous?

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi, c'est un peu du n'importe quoi ! Car certain secteur de ce réseau de métro dessert une très petit nombre de résident qui n'ont pas la densité nécessaire pour avoir une station de métro. Exemple Laval-Sur-Le-Lac 900 habitants, Laval-les-îles (a.k.a. Ile Bigras) 800 habitants. Quand on pense qu'aujourd'hui il en coûte 250-500 Millions de $ par km de métro creusé. On voit que c'est un peu, beaucoup irréaliste comme plan. Mais au moins ça fait rêver !

    Ghislain Laframboise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quelle proposition parlez-vous plus pécisément?

      Supprimer
    2. La Troisième avec la ligne bourgogne Gouin-Aéroport de Mirabel passant à l'Ile Bigras

      Ghislain Laframboise

      Supprimer
    3. Je crois que vous parlez de la quatrième carte, n'est-ce pas?

      Supprimer
    4. En effet j'oubliais de compter la premiere carte celle de Marc Dufour aka EMDX basé sur les prévisions du Burea de Transport Métropolitain pour 1982 pensé en 1967.

      Supprimer